Épanouissez-vous par vos progrès – Clés pour transformer votre vie en profondeur

Anthony Robbins – Tony pour les intimes – coach, formateur et businessman états-unien de renommée mondiale, à l’aube de l’année 2017, s’adressait au monde. À tous ceux qui prêtent l’oreille, il fournit ses conseils les plus inspirés, clairs, pratiques, pour initier et conduire un véritable changement dans nos vies ; une transformation durable et de qualité.

En marquant la différence entre le « simple » changement et le progrès puis, en rapprochant la notion de progrès du bonheur, il nous fait entrer en résonance avec nos désirs profonds, avec nos cœurs et trace la voix de ce qui, intimement, pour chacun d’entre nous, représente un accomplissement. Il démontre comment, simplement, par le pouvoir d’une vision irrésistible puis, par l’adoption de rituels précis, petite chose par petite chose, de puissants changements s’opèrent en nous. Nous influons sur notre environnement ; plus précieux encore, nous partons à la découverte de nous-même.

Tony Robbins nous invite à élever nos standards. Dans le contexte actuel, alors que tant de choses changent, tandis que les contextes et les habitudes sont bouleversés, comme le monde fait face à de grands défis et chacun d’entre nous, à de grandes questions ; il nous appartient de faire de chaque chose une opportunité, de grandir, d’évoluer, de progresser… pour vivre, passionnément.

Aujourd’hui, les mots du coach prennent un sens particulier.

Cet article est librement adapté de la vidéo Tony Robbins _ BEST 2017 MOTIVATIONAL SPEECH FOR SUCCESS, disponible sur YouTube (https://www.youtube.com/watch?v=iDEEAFRv-DE&app=desktop)

Le bonheur est dans le progrès

« Il y a une chose que j’enseigne et que je tiens, aujourd’hui, à vous remettre à l’esprit. Il s’agit de quelque chose de très simple : obtenir des choses n’est pas ce qui a le pouvoir de vous rendre heureux. Particulièrement en ces temps où l’économie est troublée, il est bon de se le rappeler.

Vous savez, ce que vous obtenez ne compte pas, que ce soit de l’argent ou des opportunités ; toutes ces choses peuvent vous exciter pour un moment, c’est vrai. Même une relation, aussi splendide qu’elle puisse être, peut être un sujet d’exaltation un temps durant mais, si vous ne persévérez pas dans cette relation pour la faire grandir, elle ne restera pas stimulante toute seule.

Ainsi, le secret du réel bonheur, c’est en fait le progrès. Qui dit progrès dit bonheur ! Lorsque nous parvenons à réaliser des progrès sur des bases régulières, nous nous sentons vivants. C’est la raison pour laquelle, au début de l’année, nous disons des choses du genre O.K., je vais prendre un nouveau départ, je peux le faire,  je devrais vraiment faire ce que mon âme désire, je vais me développer, je vais grandir, je vais m’améliorer, je vais changer… Ou peut-être, mieux que de changer, nous pourrions progresser !

Pensez à cela, pensez au progrès, au progrès comme un stimulant, le gouverneur de votre vie. Les gens disent souvent je fais tout ce que je peux pour changer mais ce qui est drôle, c’est qu’il n’y a pas besoin, en fait, de s’inquiéter du changement en soi. Le changement est une chose qui se produit, dans la vie, automatiquement. Que vous le vouliez ou non, votre corps change avec les années qui passent, aussi fort que vous travaillez à vous gardez en bonne santé par exemple, il se produira des changements, malgré tout. L’économie va changer que vous le vouliez ou non, le temps qu’il fait change, les relations changent, tout change toujours dans la vie !

Mobilisez-vous pour progresser !

Le changement est automatique mais le progrès ne l’est pas. Si vous souhaitez accomplir de réels progrès, il vous faut apprendre à considérer votre vie d’une toute autre manière. Vous devez dire je vais prendre le contrôle de ce processus et non pas vous contenter d’espérer que les choses marchent d’elles-mêmes, comme font ces gens qui prennent des résolutions du Nouvel An. Que font réellement les personnes qui prennent ce type de résolutions ?Au début de l’année elles disent bon, voilà mes résolutions pour l’année et en fait, ils exposent simplement… des souhaits ! Leurs résolutions s’apparentent à une liste de vœux ! Ces gens parlent de choses dont ils espèrent qu’elles se réaliseront toutes ensemble et ils appellent cela des résolutions mais la vérité, c’est qu’ils ne savent pas ce qu’est une résolution, ce que c’est que de se résoudre à quelque chose.

Il y a résolution et résolution…

Avoir une résolution signifie « se résoudre à », lorsque vous vous résolvez à quelque chose, vous voyez comment cela va se faire, vous coupez court à toutes les autres possibilités excepté ce à quoi vous êtes résolu. Vous savez, comme le dit le vieil adage, si vous voulez prendre l’île, il vous faut brûler tous les bateaux parce que, lorsque vous brûlez les bateaux, il n’y a plus de retour en arrière possible. Vous devez aller de l’avant et trouver un moyen pour que les choses fonctionnent !

La plupart des gens supposent que toutes les choses qu’ils espèrent vont se produire ensemble et si ces choses se réalisent, ils sont déçus mais ils ne sont pas si déçus que ça, en fin de compte. Pourquoi ? Parce qu’ils n’étaient pas non plus tellement investis.

Ayez une vision

Générer avec succès un changement durable dans votre vie et non pas seulement vous fabriquer une résolution du Nouvel An que vous suivrez tant bien que mal ; décrocher un véritable changement à long terme, eh bien, en premier lieu, cela requiert de vous de faire un premier pas. C’est vrai, ce premier pas s’apparente fort à prendre une résolution pour la nouvelle année. Fondamentalement, c’est la même chose, en ce sens que ce premier pas vous demande d’avoir une vision. Une vision à propos de ce que vous voulez vraiment, réellement ; non pas une vision de ce que vous pensez que vous voulez ou de ce que vous devriez avoir. La plupart des résolutions du Nouvel An ressemblent à cela je vais arrêter de manger du sucre, vous savez ou bien, je vais arrêter de fumer, je vais perdre cinq kilos… Le problème c’est que, dit comme ça, ces choses n’ont rien de très inspirant pour personne ! De telles résolutions ne disent pas ce que vous allez gagner à l’affaire, elles ciblent surtout ce vous allez ne pas faire. Il est assez compliqué de se mettre en mouvement et de poursuivre en se basant sur des arguments de ce type.

Votre vision doit être irrésistible

Une vision, au contraire, concerne ce que vous êtes là pour créer. Une vision qui porte des fruits est une vision qui vous excite ! Vous savez, si vous dites eh bien, ma résolution, mon but, pour ce mois-ci, pour cette semaine, pour cette année, est de perdre tel nombre de kilos, ce n’est pas vraiment motivant ! Votre vision doit être irrésistible, elle doit avoir quelque chose qui a ce pouvoir de vous tirer de l’avant et non pas être quelque chose que vous vous forcez à réaliser, comme si vous traînez la patte.

Poussé au train ou tiré de l’avant ? Choisissez la passion comme ressort de votre motivation

En fait, il existe deux sortes de motivations ; il y a ce qui vous pousse à agir – quelque chose qui requiert donc de la volonté mais le souci, avec la volonté, c’est qu’elle peut venir à faillir – et il y a ce qui vous tire de l’avant. Il faut que vous ayez, dans votre vie, quelque chose de si excitant, de tellement attractif, quelque chose que vous désirez tellement que vous mettez du temps à vous endormir la nuit parce que vous y pensez, que vous vous levez tôt le matin pour y travailler, prêt à décoller comme une fusée, prêt à passer au niveau supérieur ! Quelque chose que vous voulez vraiment créer… et qui n’est pas nécessairement facile à obtenir.

Trouver la vision irrésistible, c’est aussi vous mettre en condition

Par exemple, pourquoi, plutôt que de lire des livres, participons-nous à des séminaires ? Pourquoi prenons-nous part à des événements ? Il est question de contexte ; lorsque vous donnez aux choses un environnement particulier, vous créez automatiquement une certaine ambiance et tous ces gens réunis entrent en état d’euphorie, comme lorsque vous assistez à un événement sportif. Regarder cet événement chez vous, à la télé, peut provoquer un certain degré d’excitation, bien sûr, mais lorsque vous vous trouvez dans un stade, en présence de cinquante-mille personnes, soudain vous éprouvez un degré d’intensité radicalement différent ! Éprouver de telles émotions,en ligne de fond d’un processus de changement, nous porte également à une intensité émotionnelle qui transforme notre état d’esprit ; pour cette raison, tant de personnes participent à des regroupements dans le monde. Vous accédez à une vision bien meilleure, plus excitante, que si vous étiez simplement assis sur votre canapé entre train de vous dire O.K., voici une de mes nouvelles résolutions pour cette année ! Vous pourriez vous tenir à votre résolution le lendemain, un peu éméché encore, mais je parie ma chemise que vous n’auriez probablement pas le pouvoir de vous focaliser sur cette résolution car elle ne serait pas assez puissante pour vous le permettre. Elle n’aurait pas assez d’énergie pour créer quelque chose qui vous fasse aller de l’avant tout au long de l’année.

Une vision irrésistible… et des raisons suffisamment puissantes d’y tenir

Vous devez donc avoir une vision irrésistible, quelque chose qui représente un cadeau pour votre vie, ainsi vous vous assurez que votre vision se réalise. Logiquement, pour aller de paire avec cette irrésistible vision, vous devez avoir des raisons suffisamment fortes, qui vous motiveront quand tout le reste sera compliqué. Il s’agit de l’une des choses les plus importantes, qui manquent à la plupart des gens qui plus est ; non seulement ils parlent de choses qu’ils veulent faire alors qu’elles ne sont, pour eux, ni vraiment excitantes ni irrésistibles mais, plus encore, ils n’ont pas de raisons suffisamment puissantes qui les fassent aller de l’avant quoi qu’il arrive, qui les fassent passer au travers de ce qui sera nécessaire pour réaliser leur rêve, pour atteindre leur objectif, quand les inévitables challenges se feront jour ! Il faut tenir le coup lorsque vous êtes à moitié mort de faim et que vous vous débattez pour faire modifier votre alimentation, lorsque vous n’avez pas de temps pour vous, que vous êtes stressé, avec tant de travail à faire que vous ne parvenez pas à écouler ou lorsque l’économie se resserre et que rien ne marche en dépit de ce que vous pensez ! Si vous n’avez pas de raisons assez fortes de vous tenir à vos résolutions, vous abandonnez votre objectif plutôt que de trouver une autre voie pour y parvenir.

Les raisons viennent en premier

Si vous avez des raisons suffisamment puissantes d’aller de l’avant, vous ne laissez pas la peur prendre le contrôle sur vous. Ces raisons peuvent être positives ou négatives ; elles peuvent être du type si je ne fais pas ça, cela va me coûter et si je je fais cela, voilà ce que je vais gagner dans ma vie…, par exemple.

Les raisons viennent en premier, les réponses viennent ensuite. Si vous avez une vision irrésistible et si vous avez des raisons puissantes d’y tenir, vous triompherez des périodes les plus difficiles. Vous allez faire des choses que les autres ne font pas, au lieu de vous effondrer. Vous manquez la cible ? On ne vous voit pas vous dépiter en criant j’ai tout raté ! Non, vous vous réalignerez immédiatement sur votre objectif. Créez le changement. Provoquez les choses !

Je sais que vous avez fait cela de nombreuses fois pour de multiples domaines de votre vie mais pensez-y une fois encore. Je ne vous apprends rien de vraiment nouveau aujourd’hui, je veux juste vous rappeler ce que votre âme sait ; vous avez besoin de changement, vous avez des choses à prouver et, fondamentalement, il vous faut suivre un processus simple pour réaliser ces progrès : premier point, ayez une vision irrésistible, second point, assurez-vous d’avoir des raisons suffisamment fortes de tenir à cette vision.

Savourez votre vision et vos raisons jour après jour

Troisième point, chaque jour, visualisez ces choses à nouveau. Chaque jour, éprouvez-les nouvellement.

Y a-t-il, dans votre vie, quelque chose que vous avez déjà désiré si fort, que vous étiez si impatient d’avoir, tellement affamé, que vous ne pouviez vous empêcher d’y penser, que ce soit une carrière, un rêve de voiture lorsque vous étiez enfant, une relation ? Bref, cela peut avoir été n’importe quoi mais une chose est sûre, vous en étiez obsédé. Vous vouliez absolument que cette chose se réalise, vous traquiez l’accomplissement de ce rêve. Vous n’aviez pas la moindre idée de la manière de vous y prendre pour le réaliser mais il était tellement irrésistible que vous étiez incapable de penser à autre chose et cela, chaque jour qui passait ! Vous visualisiez les choses, vous les imaginiez, vous les ressentiez et soudain… il s’est produit ce truc. Vous avez commencé à attirer des gens ou des situations dans votre vie en adéquation avec ce rêve, des choses arrivaient toutes ensemble alors que vous n’aviez pas même de plan précis en tête ! Simplement que vous étiez tellement focalisé et avec une telle intensité sur l’objet de vos désirs, avec tant d’émotion, que cela vous rendait sensible à remarquer la moindre chose qui avait ce pouvoir de vous mener au but.

Tirez parti du SAR Système

Il existe un endroit dans votre cerveau, que l’on appelle Système d’Activation Réticulaire – le SAR Système pour les intimes. Cette partie de votre cerveau détermine ce que vous allez remarquer dans le monde et pourquoi vous remarquez ces choses plutôt que d’autres. Il s’agit de quelque chose de très important parce que, lorsque vous vous fixez un objectif, lorsque vous avez une vision vraiment claire d’une avec des raisons puissantes de vous y tenir et que vous revoyez cet idéal sans cesse, cela devient une partie de vous-même. Cette partie de votre cerveau dit donc : tout ce qui est en relation avec cette chose, je dois la remarquer et en tenir compte.

Vous est-il déjà arrivé, alors que vous veniez d’acheter, peut-être, tel type de voiture ou telle tenue, de noter que cette voiture se trouvait  soudain partout en ville ? Ou que tout le monde portait cette fameuse tenue ? Vous savez, la voiture comme la tenue étaient là auparavant ; la raison pour laquelle vous les remarquez maintenant est que votre SAR Système les a marqués comme importants. C’est devenu un élément de votre carte du monde.

La même chose se produit lorsque vous avez de la clarté sur vos objectifs et une irrésistible vision de ce que vous souhaitez et que vous les revoyez chaque jour de même que les raisons puissantes qui vous motivent et les sentiments qu’elles suscitent. Votre cerveau devient incroyablement réceptif à relever quoi que ce soit qui a le pouvoir de vous faire progresser – telle est la puissance du SAR Système.

Élevez vos standards

Revenons-en à ce que font les gens qui prennent des résolutions pour la nouvelle année. Ils arrivent à ce stade avec, en tête, quelque chose qu’ils pensent plus ou moins vouloir ! Il n’ont pas de vision sublime, pas de raisons vraiment fortes et ils ne les revoient jamais vraiment, jusqu’à ce qu’ils remarquent qu’ils n’ont pas tenu parole. Ils n’ont pas fait en sorte que ces choses se produisent parce qu’ils n’étaient pas vraiment résolus. Vous décidez, vous avez une vision, elle est irrésistible, vous la revoyez chaque jour et vous la ressentez, vous l’envisagez et vous l’expérimentez. C’est aussi simple que cela.

Maintenant, à l’extrême, de quoi sommes-nous en fait en train de parler ? Si vous voulez provoquer le moindre changement durable dans quelque domaine que ce soit, nous allons devoir parler d’élever vos standards. Je dis toujours aux gens, si vous voulez comprendre comment changer votre vie, cela va vous demander de vous focalisez sur ces trois mots, aussi ennuyeux qu’ils paraissent : élevez vos standards. Qu’est-ce que cela signifie ? Élever ses standards, ça semble banal, comme ça ! Merci Tony – me direz-vous – pour cette pensée novatrice, je suis ravi d’avoir gaspillé mon temps à t’écouter !

Sérieusement, pensez à cela : un changement durable n’est pas la même chose qu’un but à atteindre. Vous ne ralliez pas toujours vos objectifs mais vous faites continuellement référence à des standards. Peut-être cela va-t-il vous aider de comprendre les choses de cette façon ; j’essaie toujours de parler aux gens des standards de différentes manières. Beaucoup de gens pensent en termes de je devrais, il faudrait. Je devrais perdre du poids, il faudrait que je m’entraîne davantage, je devrais passer plus de coups de fil, il faudrait que je réponde plus rapidement à mes emails, vous savez ! Je devrais arriver au bureau plus tôt, je devrais être plus confiant…, quoi qu’il puisse y figurer, les gens aiment avoir leur liste de je devrais – il faudrait mais en somme, cela revient à notre fameuse liste de souhaits du Nouvel An : c’est passablement excitant mais vous savez que vous finirez par être déçu et qu’il y a peu de chances que ces changements se produisent réellement.

Passer de je devrais – il faudrait à je dois – il faut absolument

Au contraire, lorsque vous décidez de quelque chose qui doit arriver dans votre vie, quelque chose qui doit absolument se produire, lorsque vous faites face à tous les possibles, alors vous dites, je vais trouver un chemin, je vais créer ce chemin.

Lorsque les Êtres Humains sont résolus à quelque chose, lorsqu’ils prennent des tréfonds d’eux-mêmes une véritable résolution, alors ils élèvent leurs standards. Ils font de cette résolution une obligation. Ils trouvent un chemin.

Pensez à ce qui se produit dans votre propre vie. Il y a des endroits dans votre existence dans lesquels vous élevez déjà vos standards ; votre vie n’a pas toujours été telle qu’elle est. Peut-être fut-il une époque où vous aimiez fumer ou bien, pendant des années, aviez-vous l’habitude de faire telle ou telle chose et avez-vous cherché à vous en débarrasser, cherché à changer ; peut-être vous vous êtes vous dit et répété je devrais et un jour, il s’est produit quelque chose. Quelque chose vous a simplement transporté, fait passer d’un état à un autre en un clignement de paupière. Quelque chose vous a fait passer par un point de bascule et, en vous, vous vous êtes dit : ça suffit. Plus jamais ça. Alors, vous avez découvert et expérimenté quelque chose de radicalement différent de ce que vous connaissiez. Est-ce que cela n’était pas excitant ? Vous avez changé et ce qui était un je devrais est devenu un je dois. Plus jamais vous n’avez fait marche arrière. Cela vous rappelle-t-il quelque chose ? Vous n’avez plus jamais fumé de cigarettes, vous avez cessé de vous nourrir de telle manière, vous avez cessé de consommer de l’alcool et finalement, en disant plus jamais, vous n’avez pas fait demi-tour. Remarquez ceci : un tel changement, si radical qu’il paraisse, ne demande pas vraiment plus de volonté qu’un autre parce que, lorsque nous faisons un saut de cet ordre, lorsque nous faisons de quelque chose une obligation, nous nous attachons à cette obligation, nous en faisons une partie de nous-même, une part de notre identité.

Vous vous définissez à la mesure de ce que vous croyez être

Si j’ai appris quelque chose au cours de ces incroyables trente-trois dernières années passées à aider les personnes à travailler sur elles-mêmes (dans maintenant plus de cent pays – cela représente à peu près quatre millions de personnes en tout !), c’est que les Êtres Humains suivent absolument le schéma de la personne qu’ils pensent être.

Vous pouvez entendre quelqu’un vous dire je vais travailler de toutes mes forces à arrêter de fumer mais vous savez, j’ai été un gros fumeur toute ma vie, d’ailleurs je suis un fumeur, pourtant je sais que mes jours sont comptés et voir cette personne retourner aux cigarettes après quelques efforts, tout simplement parce que, tous, nous agissons en adéquation avec la personne que nous croyons être.

C’est ce que je dis aux gens, la force la plus puissante de la personnalité humaine est ce besoin de demeurer en adéquation avec la manière dont nous nous définissons nous-mêmes. Si vous vous définissez vous-même comme quelqu’un de vraiment conservateur, vous n’allez rien faire de déjanté ni dépasser les bornes à moins d’être franchement saoul ou quelque chose du genre et là encore, vous pourrez dire : ce n’est pas moi, c’est à cause de l’alcool ! Lorsque finalement vous vous accordez le droit d’être vous-même, vous vous servez de l’alcool comme d’une excuse.

Si vous êtes quelqu’un de totalement farfelu, vous vous comportez follement à outrance, vous n’agissez pas en conservateur parce que cela ne correspond pas à qui vous êtes. Souvent, on entend les gens dire eh bien, je ne peux pas faire ça, je ne suis pas ce genre de personne !, alors je réponds : en vérité, quand vous êtes-vous défini comme la personne que vous croyez être actuellement ? Je veux dire, combien y a-t-il d’années que vous avez fait le point sur ce qui devrait ou ne devrait pas être fait dans votre vie ? Combien y a-t-il de temps que vous avez pris cette décision ?

Redéfinissez-vous pour recouvrer votre liberté

La plupart des gens considèrent la manière dont ils doivent vivre aujourd’hui sur la base de standards, d’un éventail de croyances, dont ils ont fait le choix dix ans, vingt ans, trente ans voire plus en arrière !

Bien souvent, nous prenons certaines décisions dans notre jeunesse, si ce n’est dans notre tendre enfance, à propos de ce que nous voulons croire, à propos de ce dont nous sommes capables, à propos de qui nous sommes en tant que personne et tout cela devient notre plafond de verre, si vous voulez, ce qui nous contrôle et nous limite. Il s’agit d’une métaphore mais elle est vraie.

Je me rappelle, une fois, j’étais au cirque avec ma famille et il y avait là un énorme éléphant, absolument gigantesque. Les meneurs s’agitaient autour du mastodonte ; ils ont attrapé une corde de rien du tout qui cerclait son cou, ont fiché un pieu en terre et y ont fixé cette corde. Quand vous voyez ça, vous savez parfaitement qu’un éléphant de ce gabarit pourrait jeter à bas tout le chapiteau en ne fournissant pratiquement aucun effort. Pourtant, voilà qu’il ne se rebelle pas. Il n’essaie même pas de s’enfuir. Comment un éléphant peut-il être conditionné de la sorte ? On a opéré ce conditionnement quand il n’était qu’un éléphanteau, voilà comment ça marche. Quand cet animal n’était qu’un tout petit éléphant, il n’avait pas de puissance, pas la puissance de se rebeller ; ses meneurs ont alors mis autour de son cou cette grosse corde et ils l’ont attachée à cet énorme pieu fiché dans le sol. L’éléphant s’est débattu, débattu et encore débattu pour se libérer mais rien n’y a fait alors, un jour, il a décidé la chose suivante : je ne suis pas capable de pousser ce pieu et de me sortir de là et ainsi, il a défini son identité. Je ne suis pas capable de. On voit cela chez n’importe quel éléphant confronté à cette situation. Plus aucun d’entre eux n’essaie de se libérer. C’est ce que je suis, c’est juste comme ça que ça se passe dans ma vie.

Vous n’avez pas de limites, seulement une définition de vous-même

J’aimerais vous demander de jeter un coup d’œil à tous les endroits de votre vie dans lesquels vous vous sentez limité. Demandez-vous ; quand est-ce exactement que j’ai décidé de valider cette limite ? Vous pourrez alors réaliser que vous n’avez pas de limites mais seulement, une définition de vous-même. Nous adaptons si souvent nos vies et nous les tordons, afin de ne pas faillir, de manière que les gens nous aiment ou nous respectent mais pas forcément en adéquation avec qui nous sommes réellement !

La joie se présente à vous lorsque vous êtes spontané. C’est quelque chose de très difficile d’être véritablement heureux quand on n’est pas soi-même. Ce qu’il y a, c’est que la majorité d’entre nous n’a pas la moindre idée de qui nous sommes. Une immense partie de mon travail consiste à guider les gens à réapprendre à penser spontanément parce que c’est alors que se produisent les choses vraies, c’est alors que surgit l’énergie. Quand vous faites cela, lorsque vous commencez à vous connecter à votre véritable nature, soudain vous avez accès à des énergies, toutes disponibles pour fonder des standards de vie plus élevés à propos de ce que vous voulez dans votre vie. En fait, tout se résume à cela. Quand je parle de « standards », quand je parle de je devrais versus je dois, je vous renvoie à votre propre vie, réfléchissez-y. Je sais qu’il y a des endroits de votre vie dans lesquels, brusquement, vous avez fait un saut, vous avez élevé vos standards, et c’est votre vie tout entière qui a changé. En effet, tout ce que possèdent les gens, leur identité, est attaché à ce qu’ils vivent, à qui ils pensent être. C’est comme ça que ça marche.

Votre corps physique comme exemple de la construction de votre identité

Je vais vous donner un exemple ; pensez à votre corps physique. Le corps physique que vous avez aujourd’hui est le reflet d’une seule et unique chose, non pas de vos objectifs, non pas de vos désirs mais de vos standards. L’identité que vous avez découle de votre standard de vie. Si votre standard est que vous êtes un athlète, alors il y a en vous une certaine quantité de force, une qualité de musculature, une certaine quantité d’énergie disponible dans votre corps, le tout sur des bases régulières, parce que c’est ce que vous êtes. Si vous faites tout ce qui est nécessaire pour maintenir cette identité, alors vous serez habité par les plus grandes forces car le propre de la personnalité humaine est de chercher à rester constant dans la définition qu’elle a de soi, simplement parce que si vous ne savez pas qui vous êtes, vous ne pouvez pas agir.

Une fois que vous avez verrouillé cette identité, votre cerveau trouve le moyen de vous faire rester constant dans cette voie.

Si vous dites je suis en surpoids et j’ai toujours été en surpoids, je suis bien charpenté et c’est ça mon histoire, vous trouverez toujours un moyen de revenir à cette validation car vous êtes codé de cette manière, il s’agit de votre identité, c’est ici et de cette façon que les choses ont été verrouillées pour vous. Dans ce cas, si vous rencontrez quelqu’un de particulièrement bien bâti, qui a une superbe silhouette, vous lui demandez comment il s’y prend, vous voulez savoir s’il travaille beaucoup pour en être là. Il pourra vous répondre qu’il s’entraîne, peut-être, trois, quatre, cinq fois par semaine ! Vous réalisez alors que ce doit être le cas de toutes les personnes qui se trouvent avec vous à ce moment précis, à voir comment elles sont, vous vous figurez qu’elles doivent pratiquer un sport au moins cinq jours sur sept. Vous comprenez donc que vous n’obtiendrez jamais de résultat sans engager d’actions, sans adopter une forme de rituel.

Suivre un rituel signifie entreprendre certains actions avec régularité, constance et persévérance. À présent, pensez-y, ces personnes qui font du sport cinq jours sur sept, ont-elles plus de temps que vous n’en avez, que je n’en ai ou qui que ce soit d’autre ? Bien sûr que non ! Seulement, pour ces personnes, agir ainsi tient de l’obligation. Elles doivent s’entraîner de cette façon, elles en ont fait leur vie et l’ont formatée de cette manière. Je ne suis pas en train de dire que vous devriez en faire autant chaque jour de la semaine, je suis en train de dire que quoi que vous puissiez désirer, cela ne s’accomplit jamais sans le concours de standards constants. À quelque identité que vous vous identifiiez, dont vous faites votre je suis, il ne s’agit pas tant de la changer cette identité mais de modifier votre vision. Si vous disiez, plutôt que je veux perdre cinq ou dix kilos – ce qui n’a rien d’irrésistible – je veux gagner mon poids idéal, cette année, ce mois-ci. Je vais transformer mon corps, je vais choisir un nouveau challenge, je vais découvrir une nouvelle technique, penser une nouvelle stratégie – il en existe des millions parmi lesquelles j’en trouverai qui me permettront de me recadrer ; je veux me sentir plus jeune, plus fort, plus vibrant que jamais auparavant. Voilà mes raisons. Je veux avoir cette énergie de faire en sorte que ma vie fonctionne vraiment, parce que pour l’instant, c’est franchement difficile. Je veux être plus fort que je ne l’ai jamais été. Je vais aller à la maison, je vais me dévêtir devant le miroir, non pas pour rire ou me moquer de moi-même mais pour me regarder réellement en face et quoi que me renvoie le reflet, je dirai que j’en suis fier ».

Même si, à ce stade, vous avez envie de rire ou si ce que vous voyez vous coupe la parole, vous allez bouger et passer à un autre niveau si vous vous identifiez d’une nouvelle manière, si vous vous appropriez cette nouvelle vision jour après jour et si cela devient le focus de votre nouvelle vie. Vous allez trouver le chemin pour faire de ce standard quelque chose de réel.

Et pour l’argent, c’est pareil !

Pour l’argent, les choses fonctionnent de la même manière. Pensez-y. Peu importe ce qui se produit, entre guillemets, sur le marché, les gens qui font de l’argent trouvent toujours un moyen de s’enrichir, peu importe ce qui peut arriver. Je veux dire, beaucoup de personnes ont pour standard de payer leurs factures et cela ne va pas plus loin. Beaucoup de gens font le dos rond et finalement, les temps pour eux deviennent de plus en plus difficiles ! Pour d’autres, il ne s’agit pas seulement de payer les factures mais de prendre soin de leur famille et de leurs amis pourquoi pas, et eux, trouvent toujours des solutions !

Certaines personnes vivent au sein de familles dans lesquelles l’argent manque, il y a tout juste de quoi payer les factures, elles triment jusqu’à l’épuisement et soudain, quelqu’un dans la famille tombe malade – une mère, un père, une sœur et il n’y a pas assez d’argent pour prendre soin de cette personne malade. Personne d’autre n’a de l’argent à offrir pour les soins à prodiguer et pourtant, ces personnes vont trouver une solution. Elles vont trouver l’argent pour prendre soin de leur mère, de leur père, n’est-ce pas ? Et les factures seront malgré tout honorées ! Ces gens réalisent des choses qui auraient été impossibles auparavant. Pourquoi donc la situation leur fait-elle élever leurs standards ? Pourquoi tout le monde ne fait-il pas cela ? Pourquoi, dans les familles où il y a beaucoup d’argent, ne l’aurait-on peut-être pas dépensé à prendre soin d’un père ou d’une mère ?

Changer de vie signifie changer de l’intérieur

Mes amis, il s’agit d’un jeu de pensée. Changer de vie signifie changer ce qui se trouve à l’intérieur de vous ; quant au monde extérieur, vous ne pouvez le contrôler mais vous disposez d’un contrôle absolu sur la personne que vous êtes si, toutefois, vous apprenez que les dynamiques de ce qui façonne votre identité est une chose simple, fondamentale, basique : commencez par élever une chose dans votre vie, un standard et tout le reste suivra !

Tant qu’on y est, notons que, bien sûr, il y a des personnes qui, dans leur vie, ont besoin d’obtenir davantage d’argent pour d’autres raisons, pour faire ce qu’ils veulent, quand ils le veulent, où ils veulent, avec qui ils veulent, pour contribuer à la manière dont ils le souhaitent. Cela semble terriblement simple, dit comme comme ça mais c’est vrai !

Quelqu’un a dit un jour, vous pouvez prendre des mains des personnes riches, de celles qui ont véritablement du succès, tout l’argent du monde pour le donner à d’autres, il ne leur faudra pas longtemps avant de voir cet argent retourner entre leur mains. Cela ne vient pas du fait que ces personnes sont manipulatrices mais du fait qu’elles ont un standard de vie. Je poursuis, entendez-moi bien, ces personnes ont un standard sur le fait de toujours trouver des solutions pour s’en sortir et provoquer les évènements bénéfiques. Voici simplement ce que je tiens à vous dire, prenez ces trois mots et vivez-les : élevez vos standards ! Si vous voulez vraiment changer de vie, c’est le secret le plus important.

Les rituels sont votre pouvoir

Avez-vous déjà fait cela ? Vous êtes-vous déjà demandé de vous élever ? Vous êtes-vous déjà dit : O.K., je vais faire en sorte que ces choses soient vraies, je vais faire en sorte de gagner plus d’argent, je vais faire en sorte de transformer mes enfants, je vais créer la relation suprême que je veux vivre, je vais transformer mon corps…, quoi que ce soit de ce genre, après quoi, vous avez découvert que vous n’aviez pas de raisons suffisamment puissantes pour vous motiver, ce qui est assez épuisant, et vous n’êtes pas parvenu à provoquer ces changements. Tout cela, c’est uniquement parce que vous n’avez pas révisé vos standards à l’aide de ce qui fait d’eux des outils réels ; je veux parler des rituels.

Les rituels sont votre pouvoir. Les résultats des coachings Robbins sont similaires, par exemple, n’importe quand que nous les fassions et avec n’importe qui.

Que vous écoutiez mon dernier programme de pointe ou que vous retourniez aux anciens jours des programmes Puissance Personnelle ou bien, si vous avez assisté à l’un de mes séminaires, vous savez comme je m’y prends, je prends ces immenses challenges auxquels vous faites face et, ensemble, nous les réduisons en fractions de petits pas, en petites choses que vous faites chaque jour après quoi, quand vous les avez faites, vous avez atteint un tel momentum, vous avez pris tellement d’élan qu’il est facile de poursuivre et de réussir. Vous n’êtes pas submergé, vous rencontrez la victoire jour après jour, petite chose par petite chose.

Si vous cherchez la crème de la crème à ce sujet, je suis certain que vous avez déjà regardé The Hour Of Power ou suivi des programmes de ce type, vous avez littéralement conditionné votre corps et vos émotions avec ces quelques rituels donc, peu importe ce qui se produit dans votre monde, vous éprouvez cette force et elle n’est pas feinte ! Elle n’est pas simplement un genre d’enflure, un faux-semblant, elle provient de l’intérieur de vous et ça marche !

Les rituels nous définissent

Les rituels nous définissent ; considérez que tous les résultats que vous obtenez dans votre vie viennent en fait de vos rituels. Cela commence par des standards puis, les rituels s’ensuivent. Par exemple, si vous en êtes où vous souhaitez au point de vue de votre personne physique, c’est que vous avez certains rituels précis et si vous ne vous trouvez pas où vous souhaitez être – vous êtes en surpoids, admettons – vous et moi savons que vous observez des rituels bien différents de ceux que vous suivez si vous êtes en pleine forme. Vous vous levez le matin, quelle est la première chose que vous faites ? Si vous êtes en forme, vos chaussures sont prêtes, en un éclair vous avez chaussé les baskets, noué les lacets, vous partez marcher et vous dépenser, cela ou quelque autre rituel.

Si vous êtes en surpoids en revanche, vous tergiversez et vos rituels sont bien différents, vous vous y reprenez à plusieurs fois pour éteindre le réveil et vous décider à vous lever, quand vous y parvenez, votre réflexe est d’aller prendre un moka ou quelque chose du genre dans un Starbucks – qui sait s’ils n’auront pas ce fameux muffin sucré dont vous raffolez… Bref, quoi que vous fassiez, vos rituels sont différents ici et dans la première situation.

Si vous vivez une grande relation passionnée avec quelqu’un, vous avez des rituels particuliers quant à la façon de rentrer chez vous le soir, par exemple mais si vous avez une relation « pourrie » avec la personne avec laquelle vous vivez, la première chose que vous faites en revenant à la maison, c’est de tweeter ou d’écrire un e-mail ou bien vous surfez sur le Net en quête des news voire même, vous ne rentrez pas du tout chez vous ! Quels sont alors vos rituels ?

Le succès se bâtit pas à pas

À n’importe quel moment que j’étudie les personnes qui rencontrent du succès dans leur vie, ce que je recherche en premier c’est à voir à quel standard elles se conforment et ensuite, je repère tous ces petits rituels parce que, pensez-y bien, le succès et l’échec ne sont pas dus à de brusques évènements même s’ils peuvent se manifester brusquement. Vous ne rencontrez pas le succès comme ça, d’un coup ou soudain, endurez tel événement cataclysmique qui provoque votre chute ! C’est vrai, à y regarder de loin, ça ressemble à cela mais en fait, l’échec vient d’une accumulation de petites choses. C’est un échec de passer tel appel, c’est un échec de dire je suis désolé si vous vous sentez encore physiquement poussé à faire certaines choses que vous ne voulez pas faire et tous ces petits échecs, jour après jour, s’accumulent jusqu’à ce qu’un jour, un événement du type cataclysme se produise. Alors vous en voulez à cet événement mais il s’est produit parce que vous avez manqué toutes ces petites choses. Par ailleurs, le succès ne surgit pas comme ça, d’un coup, en l’espace d’une nuit. Le succès également vient d’une accumulation de petites choses ! Le succès, c’est avoir une vision ! Le succès est de rendre cette vision irrésistible ! Le succès est de revoir cette vision et de l’éprouver chaque jour, de la soutenir par des raisons suffisamment puissantes… Le succès vous fait ressentir des sentiments du type je suis ici pour grandir, je suis ici pour donner quelque chose au monde, quelque chose de plus que simplement moi. Le succès, c’est de prendre soin des gens, le succès, c’est d’appeler ce que vous aimez et de leur dire je t’aime, comme ça, au beau milieu de la journée et sans la moindre raison ou d’envoyer un mot qui va changer une relation, d’instaurer un rituel amusant ou de faire une surprise à quelqu’un !

Combien de relations sont aujourd’hui mortes parce qu’on n’a pas cultivé le rituel de la surprise ! Vous avez besoin de rituels et de choses cool à faire que personne d’autre ne fait ; des choses qui vous rendent la vie meilleure, meilleure pour vous que la vie de qui que ce soit d’autre. Toutes ces petites choses, c’est par là que vient le succès !

Et le succès dans le Business ?

En Business, le succès provient du fait d’apporter plus que n’importe qui aurait pu imaginer. Toutes ces choses qui font faire Wow !!!, qui font dire : c’est avec cette personne que je veux faire affaire ! C’est vrai pour n’importe quel domaine de votre vie donc, si vous regardez aux gens qui ont réellement du succès, vous pensez Wow !!! Vous pensez : ces gens sont tellement extraordinaires, ce sont de tels génies ! Dans ce cas-là, creusez plus loin, rappelez-vous quelque chose : les gens sont récompensés en public pour ce qu’ils ont pratiqué pendant des années en privé.

Les gens me disent, c’est incroyable de vous voir vous lever et parler de cette façon, sans regarder de notes ! Vous tenez la distance lors de vos évènements pendant trois jours et trois nuits et c’est fou, la salle est comme électrifiée, on se croirait à un concert de rock ! Comment faites-vous cela ? Comment pouvez-vous avoir tant de confiance ?

Vous savez,  il ne s’agit pas seulement de confiance, il s’agit d’expérience. Je fais tellement de choses en coulisses et j’en fais tellement encore, là, maintenant, pour me présenter ainsi devant vous !

Rituels et mind set – Tony Robbins

Combien de gens savent que j’ai foulé ma première scène à dix-sept ans et que, depuis lors, j’ai continué à le faire sans y être obligé, je le fais quand même. Je ne monte jamais sur scène sans me trouver dans un état d’esprit d’extrême concentration. Vous savez, il y a des jours où mon dos m’a fait souffrir, où ma gorge était brûlante, peut-être venais-je de rencontrer un challenger, il y a eu ce jour où mon père nous a quittés et j’ai toujours souhaité poursuivre et délivrer mon message à ces gens venus pour assister à nos évènements parce que mon standard est celui-ci : vous donner absolument tout mon temps. Tout ira mieux, forcément. Parlez à qui que ce soit ayant assisté à nos entraînements sur les cinq ou dix dernières années, il vous dira : je ne sais pas comment il fait mais chaque fois, c’est toujours mieux que la précédente ! Il n’est pas question d’ego ici mais d’un standard qui m’habite et d’un rituel de pensée. Je prépare, je pense, je rassemble de nouvelles informations, je me figure comment mettre en relief de nouvelles choses, je cherche ce dont les gens ont besoin. Je passe du temps avec nos clients, je vois comment les choses avancent et avant de monter sur scène, chaque fois, j’observe le rituel de me placer dans un état d’esprit particulier et je me lance, comme je l’ai fait à dix-sept ans, lorsque j’ai débuté. À présent, je commande à mon subconscient ; je prononce ces mots à haute voix, plusieurs fois – une petite phrase, comme une incantation, de façon à conditionner mon esprit et mon corps. Je dis j’ordonne maintenant à mon subconscient de me diriger et d’aider autant de personnes que possible aujourd’hui. Je me donne la force et l’émotion, l’humour et la concision, quoi que cela demande, pour aider ces gens, pour les aider à transformer leur vie. Je fais également cela lorsque je vois une personne en face à face ; lorsque je rencontre les gens un par un, je suis ce rituel pendant quarante-cinq minutes, tout en conduisant ma Volkswagen pour aller servir et coacher quelqu’un pour la première fois. Donc je peux faire cela pour une personne ou bien, arriver dans une salle de dix-mille personnes et communiquer pendant cinquante heures, quoi qu’il en soit, je suis ce rituel. Un rituel pour me fixer à mon maximum et rien ne doit interrompre cela – toutes les grandes idées qui sont là et qui passent, rien que pour inviter à les suivre.

J’ai parlé à Michael Jordan et il y a une chose que je n’ai jamais oubliée ; c’était à la fin de sa carrière et je suis allé assister à sa dernière rencontre. Donc j’étais là, en coulisses et j’ai passé un certain temps avec l’équipe, c’était assez excitant de me trouver avec tous ces fameux basketteurs – une des choses les plus excitantes que j’aie vécues. Alors, j’ai posé une question. J’ai demandé à Michael : Michael, est-ce que vous savez ce qui vous met à part ? Est-ce un don de Dieu ? Un talent ? Qu’est-ce que c’est, dites-moi ? Vous voyez, j’essayais de me comporter humblement ! Et Michael me répond : j’ai une tonne de dons divins, une tonne de talents, j’ai aussi travaillé très dur puis, il a ajouté : mais vous savez, c’est mon standard. Chaque jour, j’en demande plus à moi-même que n’importe qui pourrait en attendre. Je ne suis en compétition avec personne, je suis en compétition avec tout le bien dont je suis capable. Hmm ! Quelle formule magique que celle-là ! Beaucoup d’entre nous abaissent leurs standards. Mes amis, pensez-y, les gens avec lesquels vous passez votre temps pourraient devenir l’une de vos plus puissantes raisons de bouger. J’ai commencé à assister à des séminaires à l’âge de dix-sept ans parce que je n’avais personne auprès de moi. Je peux lire des choses à propos de quelqu’un mais être là, près des gens, être dans un tel environnement est, au final, très différent. Travailler auprès quelqu’un qui vit d’après des standards élevés est très différent que de rester avec des personnes dont les standards sont bas – encore plus si vous entrez en compétition avec eux. Vous n’avez pas à entrer en compétition avec cela.

Je pense au show de Jerry Springer. Je me demande où il trouve ces gens avec lesquels il tourne ses émissions et pourquoi y en a-t-il d’autres pour regarder le show. Dans des configurations du type, vous n’avez pas à changer votre vie, tout ce que vous avez à faire est de trouver quelqu’un qui a un standard plus bas que le vôtre et vous allez vous sentir bien en comparaison ! Cependant, si vous éprouvez ce type de bien-être, il ne s’agit en fait que d’une illusion.

Progressez et élevez vos standards : la définition du bonheur

La seule chose qui pourra vraiment vous rendre heureux, mes amis, cette année comme toutes celles qui suivront, c’est de progresser, d’élever vos standards, c’est de découvrir ce dont vous êtes capable et de ressentir cet incroyable pouvoir qui vous pousse de l’avant, quoi que ce soit qui veuille, pourtant, vous tirer en arrière ! De découvrir ce qui a ce pouvoir de vous conduire sur l’autre rive, vers votre véritable vous-même ! C’est ça le jeu ! Regardez au meilleur de ce monde, toujours. Quelle était la vision du grand Tiger Woods pour remporter ses tournois de golf ? Ce n’était pas d’être le meilleur ayant jamais foulé cette Terre – même si c’était son objectif. Ce qui est intéressant, c’est de voir ce qu’il a tourné en rituels. Avoir une vision sans rituels ne sert à rien, il faut cesser de se mentir. Les rituels de Tiger Woods étaient, d’abord : tu commences par faire des choses que personne n’a faites auparavant. Alors le voilà à soulever des poids – les golfeurs ne soulèvent pas de poids. Il a poursuivi dans cette voie et il a changé son swing alors qu’il était le meilleur joueur de golf au monde parce qu’il a réalisé qu’étant déjà le meilleur ayant jamais vécu, il allait devoir fournir des efforts supplémentaires pour changer son swing. Si vous ne pensez pas le golf comme je le pense, vous n’irez jamais changer votre swing justement quand vous êtes le meilleur ! Tiger l’a fait, il s’est entraîné, parce qu’il avait des rituels différents de ceux des autres et maintenant, les autres golfeurs modélisent ses rituels pour devenir meilleurs ! C’est incroyable ! Regardez à des gens pareils ; je pense au nageur Michael Phelps – si je ne fais pas erreur, ils ne sont que deux au monde, Michael compris, à avoir jamais gagné sept médailles d’or en une seule session et voilà ce type qui en est à sa sixième médaille, il est épuisé et il s’en va pour disputer sa dernière nage et le voilà qui arrache la victoire à un centième de seconde près ! Pensez-vous que ce soit quelque immense talent qui lui ait permis de réaliser une chose pareille ou bien, était-ce un standard qu’il avait, qui lui faisait dire c’est qui je suis, je suis un champion et personne ne me ravira la victoire ! N’importe comment, dans ces derniers centièmes de seconde, cela l’a poussé juste au-delà de ce que son compétiteur avait fait ! Qu’est-ce qui a permis à Michael Phelps d’être capable de se surpasser à ce moment précis ? Simplement, ses rituels, qui en faisaient quelqu’un de stable. La plupart des gens qui nagent s’adonnent à d’inconcevables entraînements ; Michael tenait un rythme de deux ou trois sessions d’entraînement par jour. Au départ, tous les autres nageurs pensaient qu’il était fou, tu es surentraîné, tu ne peux pas faire ça, ça n’est pas physiquement possible ! mais Michael avait un standard et des rituels pour le sauvegarder.

Quatre pas fondamentaux pour transformer votre vie grâce à vos progrès

Voici le message final que je souhaite vous adresser – je me suis laissé emporter par mon enthousiasme ; je pensais vous adresser un message de cinq minutes tout au plus mais, vous voyez, je n’ai pas de script, je suis toujours un peu fou avec vous et c’est parce que je veux vraiment vous permettre de considérer ce que vous voulez réellement pour cette année.

Ne laissez pas cette année tourner comme la dernière année et si la dernière année était déjà géniale, ne la maintenez pas à ce niveau ! Élevez vos standards ! Votre vie est parfaite et extraordinaire ! Vous savez parfaitement bien que vous ne serez pas heureux tant que vous ne vous en occuperez pas. C’est ce qui nous fait nous sentir vivants, ce n’est pas ce que nous possédons qui nous rend heureux mais ce que nous devenons et ce que nous sommes capables de donner parce que nous devenons meilleur. Ce sentiment de contribution est ce qui crée le sens le plus profond de notre vie. Voici la mission que je vous confie – si toutefois vous en désirez une, si vous souhaitez passer de la parole à l’acte, vous avez une simple chose à entreprendre.

Votre révolution – premier pas

À quel scenario voulez-vous, là maintenant, que votre vie corresponde ? Comment pouvez-vous l’améliorer ? Si côté physique, ça va, qu’en est-il de votre carrière ? Si tout est O.K. côté carrière, qu’en est-il de vos relations – que ce soit une relation précisément ou bien qu’il soit question de vos enfants ou bien votre relation avec votre Créateur, la partie spirituelle de votre vie ? Ou alors, est-ce côté finances que vous voudriez améliorer quelque chose ? Représentez-vous un domaine qui compte vraiment, décidez de ce domaine n°1 et écrivez ce à quoi ressemble votre vie dans ce domaine, actuellement, aussi précisément que possible, de sorte que vous puissiez dire O.K., je suis en surpoids de quinze kilos, quel que soit votre poids ou quelle que soit votre situation, mon corps est abîmé là et là, je me réveille épuisé le matin. Écrivez les choses telles qu’elles sont, où vous en êtes précisément maintenant, soyez le plus clair possible. Cela peut être je ne vis pas la relation que je voudrais ; je dis que je veux créer une relation mais ce n’est pas le cas et il semble que je ne trouve pas la bonne personne et que toutes celles qui pourraient me correspondre sont déjà prises et cependant, je veux vraiment vivre ça…, vous voyez ? Quelle que soit votre définition de ce que vous voulez, posez-la distinctement. Je suis engagé dans une relation et, mon Dieu, combien j’aurais voulu ne pas l’être ! Je ne veux qu’une chose, c’est planifier ma sortie de cette relation ! ou alors je vis une relation extraordinaire, nous nous aimons l’un l’autre, simplement, il n’y a pas assez de passion entre nous, peu importe ce que vous avez à écrire, dites la vérité ! Dans quelque état que se trouve ce domaine de votre vie que vous voulez changer en tout premier, voyez-le précisément tel qu’il est maintenant.

Votre révolution – second pas

Lorsque c’est fait, le second pas que je vous demande de faire consiste en tout autant d’honnêteté : quels rituels avez-vous observés qui vont ont mené précisément où vous en êtes ? En effet, quels que soient les résultats que vous obtenez, si vous ne les aimez pas, pensez qu’il y a derrière des rituels qui vous maintiennent justement à cet endroit précis. Ce sont des rituels touchant ce que vous mangez ou ne mangez pas, comment vous bougez ou ne bougez pas, des rituels concernant votre manière de vous endormir plein d’espérance… Il y a des rituels pour toutes ces choses et derrière tous vos résultats ; le manque de diversité dans votre vie, le manque de piment ou d’énergie ou votre façon de focaliser sur tel ou tel domaine ne sont pas dus à une seule chose mais proviennent d’un ensemble de petites choses qui sont, en quelque sorte, répétées avec consistance.

De quelque manière que vous pensiez à créer telle relation, de quelque manière que vous pensiez à vous entraîner, de quelque manière que vous pensiez à l’argent, tout cela vous submerge si vous commencez à considérer toutes les choses que vous ne pouvez pas contrôler. Écrivez donc tous les rituels que vous avez et vous voilà parvenu au troisième pas qu’il vous reste à faire.

Votre révolution – troisième pas

Que voulez-vous ? Quelle est votre vision ? Soyez vraiment spécifique dans vos réponses, je veux atteindre mon poids de compétition, je veux me sentir plus fort que je ne me suis jamais senti, je veux devenir ceci ou devenir cela, peu importe ce que vous marquez, soyez spécifiques.

Ainsi, nous arrivons au quatrième et dernier pas. Quels sont les rituels qui vont vous conduire où vous voulez ? De quoi avez-vous besoin pour parvenir à ce degré d’énergie, de force ? De quelle manière y parviendrez-vous ? Comment vous entraîner ? Soyez précis une fois encore ; quel jour allez-vous vous entraîner, à quels moments ? Rappelez-vous qu’un rituel est quelque chose que vous répétez avec persévérance, souvent à des moments bien particuliers, de façon que cela devienne automatique. Permettez-moi de vous dire quelque chose, la volonté ne dure pas mais les rituels peuvent durer toute une vie ! Je vous engage vraiment à vous créer des rituels, des rituels pour votre vie, là, maintenant. En fait, c’est ce que vous faites, déjà, depuis des années bien que certains d’entre ces rituels vous aient desservi. Réveillez-vous !, voilà ce que je veux vous dire ! Si vous voulez vivre une belle année et vous créer une belle vie, inutile de vous y prendre spécialement en janvier ! Démarrez aujourd’hui, initiez maintenant ce changement, à l’aide de ce message et voyez ce qui se passe ! Voyez comme il est facile de simplement initier quelques petits rituels. Ne les engagez pas tous en même temps, commencez par deux ou trois nouvelles choses et, vous savez, ce qui va se produire c’est que vous allez prendre de l’élan, atteindre un certain momentum parce qu’une fois que vous vous disciplinez dans un domaine particulier de votre vie, vous vous sentez de faire la même chose dans tous les autres domaines. Pour cette raison, je répète toujours ce que mon professeur m’a enseigné et je le rappelle à ceux qui m’écoutent ; il y a deux peines dans la vie. Il existe la peine de la discipline et il existe la peine du regret or, la discipline ne pèse pas lourd, comme mon ami Jim Rohn me l’a appris, le regret, en revanche, pèse des tonnes… Il ne faut donc pas que vous ayez de regrets. Donc, maintenant très exactement, quel changement voulez-vous apporter dans votre vie ? À quoi ressemble-t-il vraiment ? Quels sont les rituels qui vont conduire à ce changement, qui vont vous demander un petit peu de travail ? Si vous n’êtes pas sûr, interrogez les gens autour de vous. Ils vont vous dire quels sont vos rituels. Au tréfonds de mon cœur, qu’est-ce que je veux vraiment, où vont me mener mes rituels ? Engagez-vous ensuite à débuter quelques actions et mettez-les en place, verrouillez-les.

Pour progresser, rappelez-vous que les Autres sont une grande force !

Je peux vous aider à parvenir à votre transformation ; nous sommes ici, notre compagnie existe pour vous soutenir, pour vous encourager. Venez nous rencontrez, participez à l’un de nos évènements ! Venez pour déchaîner votre puissance intérieure ou bien encore, passez une maîtrise à l’université ou trouvez un coach ! Vous pouvez même nous appeler, nous serons heureux de vous offrir une session de coaching ; nous avons forcément de quoi vous aider ! Passez par là ou bien, ne passez pas par nous mais engagez quelque chose avec quelqu’un pour vous aider à débuter. Si vous commencez à vous transformer de l’intérieur, vous serez fier de vous cette année et aucune somme d’argent, aucune récompense provenant d’autres personnes ne pourront refléter ou remplacer le fait d’être fier de savoir que vous reprenez le contrôle de votre vie ou que vous conduisez une vie déjà géniale à un niveau supérieur parce qu’une fois que vous faites cela, vous avez quelque chose que vous pouvez donner aux autres, que ce soit vos enfants, vos amis, votre famille ! Dans l’absolu, voilà de quoi il s’agit !

Il me reste à vous remercier de m’avoir écouté, je sais que j’ai parlé longuement mais j’espère que ces choses vous auront vraiment aidé. Je pensais simplement à la nouvelle année et je veux que les gens soient capables de se créer en vérité une nouvelle vie et jusqu’à ce que j’aie la chance, peut-être, de vous rencontrer, soyez fort, vivez puissamment, vivez avec passion et bien sûr, que Dieu vous bénisse ! ».

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
Aucun commentaire pour l'instant.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes

%d blogueurs aiment cette page :